Accueil > prestations analytiques > analyse d'amiante > Amiante dans l’asphalte
CRB GmbH | Makroskopische Aufnahme Asphaltbohrkern | © CRB Analyse Service GmbH

Analyse quantitative pour détecter de l’amiante dans des revêtements routiers, dans l’asphalte et dans des poudres et poussières minérales, selon le procédé du IFA / BIA 7487

 Nos prestations

  • L’analyse quantitative de la teneur pondérale de l’amiante dans des revêtements routiers, l’asphalte et autres matières premières et matériaux minérales, conformément à la règle technique TRGS 517 selon le procédé du IFA / BIA 7487 (BGIA 7487).

  • La pré-analyse (qualitative) des échantillons de poudre, selon la directive VDI 3866, fiche  5. conformément à la « note technique sur l’élimination de déchets contenant de l’amiante » de la NGS mbH.

Informations relatives à la problématique de l’amiante dans des revêtements routiers (asphalte)

Les revêtements routiers (asphalte) sont composés d’un mélange de bitume qui sert de liant et de gravillons en roches naturelles. Comme la couche de couverture est extrêmement sollicitée, on y utilise fréquemment des roches basiques magmatiques, comme le basalte, la diabase ou le gabbro.

Ces roches contiennent souvent des teneurs naturelles en minéraux d’amiante, provenant de la famille des amphiboles, comme l’actinolithe, la trémolite, l’antophyllite ou l’amosite (grunérite).

 

Lors du fraisage à froid des zones de circulation et du retraitement (recyclage) et de la revalorisation dans la construction routière, la sollicitation mécanique peut provoquer le dégagement de fibres d’amiante ce qui pourra entraîner des risques de santé pour les opérateurs, les riverains et les usagers des voies de circulation.

La règle technique TRGS 517 prévoit des mesures de protection pour le traitement de substances minérales avec une teneur naturelle en amiante et les préparations et produits fabriqués sur la base de celles-ci et impose le procédé IFA / BIA 7487 (« procédé destiné à la détection de faibles teneurs pondérales de fibres d’amiante dans des poudres et des poussières à l’aide des procédés MEB/EDX (référence IFA / BIA 7487) ») pour déterminer la teneur pondérale.

 

En alternative, il est possible de vérifier l'existence éventuelle d’amiante dans l’effritement du revêtement routier contenant du goudron / de la poix selon la directive VDI 3866, fiche 5, conformément à la « note technique concernant l’élimination de déchets contenant de l’amiante » de la NGS (société de la Basse-Saxe destinée au stockage définitif de déchets spéciaux).
Si cette analyse prouve l'absence de fibres d'amiante, il n’est pas nécessaire d’effectuer d'autres analyses. Si des fibres sont détectées moyennant ce procédé, il faudra effectuer une quantification additionnelle selon le procédé IFA / BIA 7487. 

 

  • Minéraux contenant de l’amiante : actinolithe-trémolite, amosite (grunérite)-antophyllite, plus rarement de la chrysotile dans le bitume
  • Liants (matrice) : bitume
  • D’autres composants : en partie des minéraux fibreux : olivine, pyroxène, feldspath, mica, quartz, calcite, épidote
  • Des produits similaires sans amiante : asphaltes sans amiante, p. ex. avec la castine en gravier comme agrégat
Amiante d'anthophyllite dans crépis, mastic, image MEB | © CRB Analyse Service GmbH

Amphibole amiantée, anthophyllite amiantée dans l’asphalte – image prise par un MEB

Demande et le contact

  • Tél.: +49 (0)5505 - 940 98-0
  • fax: +49 (0)5505 - 940 98-260

Envoi d'échantillon

Instructions pour le prélèvement et l'expédition de l'échantillon